Les produits de la ruche

Il existe 6 produits de la ruche.
Partons à leur découverte.

Qu’est-ce qu’un produit de la ruche ?

C’est un élément récolté et/ou produit par les abeilles.
Il est indispensable pour le bon fonctionnement de la colonie.

Il s’avère que tous les produits de la ruche, qui sont des plus naturels, apportent de nombreux bienfaits et de nombreuses utilités pour nous, les humains.

apiculteur

Gelée royale

Un des aliments les plus précieux pour la reine. La gelée renferme des bienfaits exceptionnels.

favicon

Pain d'abeille

Un apport protéiné et fermenté, à base de pollen. Un des éléments de la ruche les moins connus.

miel carte

Pollen d'abeille

L’aliment protéiné des abeilles.
Il peut se consommer cru.

miel carte

Cire d'abeille

L’ingrédient idéal pour réaliser des produits maisons 100 % naturels.

miel carte

Propolis

Un autre trésor, aux multiples usages.
La propolis est reconnue comme un antiseptique naturel.

apiculteur

Miel

Il se classe en 2 catégories : miel monofloral et polyfloral.
Au total, c’est plus de 15 variétés qui existent.

La gelée royale

La gelée royale est peut-être l’élément le plus connu après le miel.
La gelée est un produit transformé, qui est crée par les abeilles.

Les jeunes abeilles, celles ayant le rôle de nourricières, utilisent leurs glandes hypopharyngiennes et mandibulaires pour sécréter cette substance gélatineuse.

Cette substance permet de nourrir les larves pendant les premiers jours et surtout, la reine durant toute son existence. C’est une des raisons pour laquelle la reine est capable de vivre aussi longtemps.

La gelée royale est reconnue pour ses nombreuses vertus.

Elle peut se consommer de diverses façons : fraîche, sous forme de gellules ou d’ampoule.
La 1ère option est fortement recommandée.

Les articles sur la gelée royale :

pollen d'abeille

Le pollen d’abeille

Le pollen d’abeille est un élément brut de la ruche.
Les abeilles le récoltent directement sur les étamines des fleurs pour le ramener et le stocker dans les alvéoles.

Le pollen est stocké avec un peu de miel et de cire pour améliorer ses propriétés. Dès que le pollen a fermenté, les abeilles se nourrissent avec. Ce mélange devient du pain d’abeille (voir ci-dessous).

Le pollen sert d’apport protéiné pour la colonie.
La colonie utilise le pollen, via le pain d’abeille, pour se nourrir.

Afin de commercialiser du pollen brut, l’apiculteur place des trappes à pollen à l’entrée de la ruche.

Lorsque l’abeille rentre à la ruche avec des pelotes de pollen aux pattes, ces dernières se détachent lors du passage dans la trappe d’entrée.

Le pollen vendu par les apiculteurs est donc brut. Il n’a subi aucune transformation.
Il est commercialisé cru ou congelé.

Les articles sur le pollen :

La propolis

La propolis est une substance récoltée par les abeilles sur les résines des arbres.
Cette substance est collante.

Elle est ramenée à la ruche puis elle est mélangée avec un peu de cire.
La propolis a plusieurs utilités au sein de la ruche : boucher les trous pour éviter les entrées d’air, repousser les prédateurs, éloigner les maladies, et bloquer la putréfaction.

La propolis est reconnue pour ses propriétés anti-bactérienne, anti-septique, et anti inflammatoire.

Elle est récoltée par les apiculteurs grâce à des grilles à propolis.

Pour consommer de la propolis brute, plusieurs options s’offrent à vous : pure à mâcher, en gélule, en goutte ou en poudre.

Les articles sur la propolis :

propolis brute
bienfaits pain d'abeille

Le pain d’abeille

Le pain d’abeille est un produit de la ruche transformé.

Il s’agit d’un mélange de pollen, de miel, et de ferments lactiques.
Il faut environ une quinzaine de jours pour que le pain d’abeille soit prêt.
Il sert ensuite à nourrir les jeunes larves.

Avec sa teneur en pollen, le pain d’abeille est un apport protéiné Grâce à sa fermentation, il est plus facilement assimilable, et contient de nombreux bienfaits (vitamines, acide lactiques, enzymes, minéraux).

Le pain d’abeille est un peu plus complexe à récolter que le pollen.
Il existe plusieurs méthodes.

Les apiculteurs récoltent le miel des cadres de la hausse. S’il reste des alvéoles avec du pain d’abeille, ils vont alors retirer ces morceaux à la main. Il est aussi possible de mettre des cadres spéciaux amovibles pour faciliter la récolte. Pour un peu plus de rapidité, il existe des machines permettant de séparer la cire et le pain d’abeille.

La technique de récolte se fait en fonction de la taille de l’exploitation et aussi, du souhait, ou non, de commercialiser du pain d’abeille.

Le pain d’abeille constitue une nourriture importante pour la colonie. Seule une petite partie de pain d’abeille peut, et doit, être prélevé.

Avec une récolte limitée et assez longue à effectuer, le prix du pain d’abeille est relativement élevé.

Les articles sur le pain d’abeille :

La cire d’abeille

Contrairement au nectar ou au pollen, la cire ne se récolte pas.
Elle est directement fabriquée par les abeilles.

Les abeilles sont pourvues de glandes cirières, leur permettant de sécréter des écailles blanches.

Cette cire s’utilise pour confectionner les rayons de la ruche, afin d’y stocker leurs réserves (miel, pollen, pain d’abeille) et le couvain.

La cire est un produit utilisé depuis l’Antiquité.
Elle s’utilise de diverses façons.

La récolte de la cire s’effectue principalement sur les cadres de miel.

L’apiculteur va ensuite chauffer la cire pour enlever toutes les impuretés.

Une fois purifiée, la cire est moulée sous forme de bloc, appelé pain de cire d’abeille.

lingot de cire

Le miel

Le miel est sans doute le produit de la ruche le plus connu.

Contrairement à ce que nous pourrions penser, le miel est un produit légèrement transformé par les abeilles.

Les abeilles aspirent le nectar des fleurs dans leur jabot.
Grâce aux enzymes présentent dans la bouche et le jabot de l’abeille, le nectar passe par un procédé de transformation.
Une fois rentrées à la ruche, les abeilles régurgitent le miel dans le jabot d’une autre abeille.
Le nectar peut passer dans le jabot de plusieurs abeilles avant de finir dans une alvéole.
Une fois dans l’alvéole, le miel est ventilé pour faire descendre la teneur en eau jusqu’à 20 % d’humidité, maximum.

Il existe deux types de miel : le miel monofloral et le miel polyfloral.

Le miel monofloral comprend au moins 80 % de nectar venant d’une même espèce florale.
Les miels monofloraux les plus connus sont le miel d’acacia, le miel de sarrasin, le miel de tilleul, le miel de lavande.

Les miels polyfloraux représentent plusieurs espèces florales. Les abeilles sont dans un environnement varié, où elles butinent diverses espèces. Une grande partie des apiculteurs produit du miel polyfloral. L’emplacement auprès d’un environnement monofloral (ex : champ de lavande ou champ de sarrasin), est plus prisé et plus difficile à trouver.

Les miels polyfloraux les plus connus sont les miels de fleurs (miel de printemps et d’été), miel de montagne, miel de forêt.