Comment être sûr d’acheter du miel français ?

Pour vous aider à acheter du miel français, la Plateforme du Miel vous partage ses conseils.

Pour répondre à la consommation annuelle du pays, qui est d’environ 45 000 tonnes par an, la France importe plus de 25 000 tonnes de miel chaque année.

Afin d’apporter plus de clarté et de transparence sur l’origine des miels, la réglementation sur l’étiquetage des pots a évolué le 1er janvier 2021. Il est maintenant obligatoire de mentionner l’origine des miels et le pourcentage de chaque type de miel présent dans un pot.

Il n’empêche qu’il reste des détails importants à regarder lorsque l’on souhaite acheter du miel français.

3 principaux critères sont à regarder :

Le nom et la raison sociale de l’entreprise

Certaines entreprises, qui ont créée des marques commerciales assez connues, reconditionnent les miels d’apiculteurs français et/ou étrangers.

Elles ne seront pas citées dans cet article mais ces marques se trouvent la plupart du temps dans les rayons des grandes surfaces.

Par manque de transparence et de traçabilité, privilégiez un miel qui vient directement d’un apiculteur ou d’un groupement d’apiculteurs.

Regardez donc le nom et la raison sociale de l’entreprise qui apparaissent sur le pot de miel. Cela vous donnera plus d’information sur le producteur/vendeur.

Les termes utilisés sur les étiquettes

Sur un pot de miel, plusieurs mentions peuvent être utilisées pour présenter le miel.

Un apiculteur producteur, appelé aussi récoltant, pourra choisir d’utiliser sur ses étiquettes différentes appellations pour mettre en avant son produit. Voici quelques exemples : « récolté en France », « produit par », « mis en pot par l’apiculteur » .

Étant donné que ces mentions ne sont pas obligatoires, tous les apiculteurs ne les utilisent pas forcément.
Dans ce cas-là, assurez-vous que l’origine du miel soit bien mentionnée : « origine France », « récolté en France », et que la dénomination sociale ou le nom de l’apiculteur soit bien mis en évidence.

Pour un vrai miel biologique, le logo AB doit être nécessairement présent sur l’étiquette.

Une entreprise qui achète du miel en fût pour le reconditionner en pots puis le revendre restera généralement assez succinct dans sa description.
Les termes « mis en pot  » ou « conditionné en France » sont parfois utilisés par ces entreprises.
En revanche, cela signifie que le miel peut être français ou étranger.

En lisant les mentions présentes sur les étiquettes, il est relativement aisé de savoir qui a conditionné et/ou produit le miel.

Le prix du miel au kg

En vente directe, un miel vendu à moins de 10€ TTC/kg peut éveiller des soupçons.

Le coût moyen de production pour un apiculteur faisant de la vente en pot est de 8,5€ HT/kg.

Le coût moyen de production lorsque l’apiculteur vend en gros/vrac est de 5,7€ HT/kg (étude menée par l’ITSAP).

Ensuite, il faut dissocier l’apiculteur amateur, ayant moins de 50 ruches, et un apiculteur professionnel. Les statuts pour ces deux activités ne sont pas les mêmes. Les charges sont bien plus importantes pour les apiculteurs professionnels.

Un apiculteur professionnel qui vend sa production en direct peut difficilement gagner sa vie avec un prix en dessous de 12 € TTC/kg.

On l’oublie souvent, l’apiculture est une activité coûteuse qui demande des investissements.

Pour d’avantage d’information, retrouvez l’article sur le prix du miel français.

Conclusion pour acheter du miel français

En regardant le nom de l’entreprise, les étiquettes des pots de miels et en analyant les prix au kg, vous allez pouvoir sélectionner plus facilement et plus sereinement votre miel français.

Acheter du miel français auprès des apiculteurs français est une démarche citoyenne.

Leur travail et leur implication dans la préservation de l’environnement se doivent d’être valorisés à leur plus juste valeur.
Nous avons tous un rôle à jouer 😃

Pour trouver son miel français et un apiculteur près de chez soi, rendez-vous sur la Plateforme du Miel.

Share This