Le prix du miel en France : qu’en est-il ? 

Le prix du miel dépend de plusieurs critères.

Dans cet article, je vous partage des références de prix de différents types de miels.

Des prix qui varient selon le type de miel

Le territoire français est propice à une production de miels riche et variée.

Les miels sont classés en deux catégories : miel monofloral et miel polyfloral.
Certains miels, notamment les miels monofloraux, sont plus difficiles à produire.

Généralement, tout apiculteur, qu’il soit amateur ou professionnel, produit du miel dit « de fleurs » (appelé aussi miel de printemps et miel d’été). Le miel de fleurs fait parti des miels les plus produits en France.

Sachant que la quasi totalité des apiculteurs en produisent, le prix de ce miel est relativement stable et des plus abordables.

En parallèle, d’autres productions de miel existent.
Il s’agit des miels monofloraux comme le miel de romarin, le miel de lavande, de sarrasin, le miel de tilleul, le miel de tournesol, le miel de bourdaine, etc …

Ces miels sont plus délicats à produire puisque la floraison a lieu pendant une courte période.

Il faut que toutes les conditions climatiques soient réunies pour que les abeilles puissent rentrer assez de nectar. De plus, les apiculteurs peuvent être amenés à déplacer leurs ruches pour produire un certain type de miel. Nous parlons alors de transhumance. Elle engendre des coûts supplémentaires.

Le prix du kilo de miel monofloral est généralement plus élevé. Surtout lorsqu’il s’agit de miel difficile à produire comme le miel de sarrasin ou le miel de thym.

La saison apicole et les aléas climatiques

L’apiculture est une activité régie par la nature et les conditions climatiques.
De plus en plus souvent, les aléas météo impactent les récoltes.

Lorsque des gelées détruisent les bourgeons, qu’une pluie trop fréquente empêche les fleurs de se développer ou que la sécheresse s’abat, les abeilles ne peuvent pas butiner les fleurs. Dans ce cas, la récolte de miel est impactée et l’apiculteur aura peu de miel à vendre.

L’année 2021 a été une année très compliquée pour tous les apiculteurs français. Aucune région n’a été épargnée par la météo. Forcément, vu la faible quantité des récoltes effectuées, les prix augmentent.

Les canaux de vente influent sur le prix final du miel

Le canal de vente est le moyen par lequel un produit est commercialisé.

Il peut s’agir d’une vente directe (retrait à la ferme, vente sur les marchés), en circuit-court (1 seul intermédiaire comme une épicerie fine) ou d’une vente en circuit long (grossiste puis détaillant).

Quand il n’y a aucun intermédiaire, le travail de l’apiculteur est totalement valorisé. C’est lui qui fixe ses prix.

Lors d’une vente avec intermédiaire, il peut se passer deux choses :
– le prix final du miel reste inchangé, alors l’apiculteur a réduit sa marge.
– le prix en magasin augmente et soit l’apiculteur réduit aussi sa marge, soit le consommateur finit par payer un produit plus cher.

Pour valoriser le travail de l’apiculteur, tout en payant un miel à son juste prix, il est fortement conseillé de passer par de la vente directe.

Miel conventionnel vs Miel bio

D’après l’ADA, la France comptait en 2020 environ 1000 exploitations apicoles certifiées ou en conversion bio. Cela représente 15 % des apiculteurs français. Il s’agit principalement d’apiculteurs professionnels.

Le prix du miel bio est, comme vous vous en doutez, plus élevé que le miel conventionnel.

Les contraintes sont plus nombreuses en apiculture biologique. Il en découle des charges supplémentaires, qui sont alors répercutées sur le prix final.

Quel est le prix d’un miel français conventionnel ?

Maintenant que vous connaissez les différents critères influant sur le prix, découvrons les prix des types de miels français, polyfloraux et monofloraux.

Vente directe du miel conventionnel

Dans cet exemple, j’ai regroupé les prix issus de boutiques en ligne d’apiculteur et de la Plateforme du Miel. Le but n’est pas de comparer les prix mais de faire une moyenne et d’établir une fourchette.

prix du miel

En 2021/2022, le prix du miel de fleurs est en moyenne de 15€/kg.
Les miels plus typés comme le miel de forêt ou le miel de montagne se situent autour de 18€/kg.

Passons aux miels monofloraux. 

prix miel monofloral
Même si son prix est plus élevé, déguster un miel monofloral est toujours un vrai plaisir pour les amateurs de miel.

Ce sont des miels de terroir aux saveurs uniques.

Une analyse de prix du miel de lavande est à retrouver sur le blog.

Vente avec intermédiaire

Suite à une analyse des prix sur des boutiques en ligne de revendeurs (ex: épicerie fine, magasin), la moyenne du prix au kilo pour les 2 catégories de miel augmente de 30 à 50 %.

J’ai vu du miel de fleurs vendu 18 euros sur la boutique d’un apiculteur, et vendu à 33€ sur la boutique d’un revendeur.

Pour les ventes de miel en grande surface, France Agrimer annonce que le prix moyen du miel vendu est de 11,2€/kg. Les apiculteurs qui effectuent de la vente directe vendent rarement en GMS. Ce sont majoritairement des apiculteurs qui se focalisent sur de la vente de miel en gros. Ils vendent des miels plus classiques comme le miel de fleurs ou de colza.

Il est quand même possible de trouver des miels monofloraux, dits de terroir. Ils seront vendus plus chers. A titre d’exemple, le prix d’un miel de châtaignier vendu en GMS se retrouve autour de 15€ par kilo.

Quel est le prix d’un miel bio français ?

Vente directe de miel bio

Pour cette analyse de prix, j’ai appliqué la même méthode que pour le miel conventionnel. J’ai parcouru plusieurs boutiques en ligne d’apiculteurs bio.

Pour un miel de fleurs, la fourchette de prix se situe entre 16 et 27€ le kilo.

Le miel monofloral bio se faisant plus rare, je n’ai pas pu récolter assez de données de prix.

En moyenne, j’ai pu constater qu’un miel bio est vendu en vente directe 20 à 30 % plus cher. Un miel de sarrasin bio se vend autour de 28€/kg et en conventionnel, autour de 21€/kg.

Vente avec intermédiaire

Comme pour le miel conventionnel, le miel bio est vendu au moins 30 % plus cher en magasin bio.

D’après France Agrimer, le prix du miel bio français vendu en grande distribution est de 13,1€/kg.

La différence de prix entre du miel français et du miel étranger ?

Chaque année, environ 50 % de la quantité de miel consommée en France vient de l’étranger. Cela a un effet direct sur les prix proposés.

Les miels étrangers sont achetés deux à trois fois moins cher que le miel français. Le miel vient principalement des pays de l’Europe de l’Est, de Chine et d’Amérique du Sud. Il est acheté par des entreprises françaises entre 3 et 5€/kilo.

Les apiculteurs français en subissent directement les conséquences.

Que ce soit en magasin, ou sur internet, le miel étranger est tout aussi présent, voire plus présent, que le miel français.

En grande distribution, le prix d’un pot de miel conventionnel étranger se situe en moyenne entre 7 et 14€ par kilo.

Quand nous sommes en magasin, ou même sur internet, il est important de prendre le temps de lire les étiquettes. Depuis janvier 2021, toutes les origines doivent être stipulées.

Privilégions le miel produit par nos apiculteurs français.
Trouvons un producteur près de chez soi. 

Conclusion

Comme nous avons pu le voir, le prix du miel en France est fonction de plusieurs critères.

Les miels dits polyfloraux, comme le miel de fleurs, sont rarement vendus en dessous de 12€ par kilo, en vente directe.

Pour les miels monofloraux, tout dépend de la variété. Plus il est rare, plus son prix est élevé.

Un apiculteur, surtout professionnel, ne pourra pas vivre de son travail en vendant son miel, en vente directe, à moins de 12€ par kilo.

L’apiculture est une activité coûteuse, qui demande beaucoup d’investissement et de travail.
Le miel doit être valorisé à sa juste valeur.

Pour une traçabilité et des prix cohérents, les boutiques en ligne des apiculteurs, ainsi que la Plateforme du Miel sont des sites de confiance.

Share This